Un commissariat de Vitry-sur-Seine attaqué par de nombreux individus


Pour se sortir de ce «guêpier», survenu dans la nuit de dimanche à lundi, les policiers ont riposté avec des tirs de LBD et des grenades lacrymogènes, avant de poursuivre les suspects dans une cité voisine.

Un commissariat de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) a été pris d’assaut dans la nuit de dimanche 30 juillet à lundi 1er août par plusieurs individus vêtus de noir, a appris Le Figaro de sources policières ce lundi, confirmant une information de nos confrères du Parisien . Une vingtaine de personnes seraient impliquées, selon nos informations, et trois d’entre elles ont d’ores et déjà été interpellées.

Aux alentours d’une heure du matin, le groupe prend pour cible la station de police en lançant quatre cocktails molotov, et en tirant à de nombreuses reprises au mortier sur la façade du bâtiment. L’un des véhicules de police du commissariat présente pas moins de 56 impacts de mortier. «C’était un guêpier», nous indique-t-on. Pour se sortir de cette attaque que certains jugent «coordonnée», les fonctionnaires de police présents ont riposté par des tirs de LBD et des lancers de grenade lacrymogène.

Le commissariat de Vitry-sur-Seine. Capture d’écran Google Maps.

Après avoir repoussé les assaillants, les agents décident de les poursuivre dans l’une des cités situées à proximité, précise l’une de nos sources, avant d’être à nouveau pris pour cible par de «nombreux» tirs de mortiers et cocktails molotov.

Sur les lieux de l’attaque, un dispositif artisanal permettant de maintenir un mortier en direction du commissariat a été retrouvé accroché à une barrière, nous explique-t-on. Personne n’a été physiquement blessé, mais deux policiers de la Brigade anticriminalité ont été placés en arrêt sept jours en raison d’acouphènes survenus lors de l’assaut. Les investigations se poursuivent pour retrouver les auteurs des faits.

Les faits ont eu lieu à Vitry-sur-Seine, au sud-est de Paris. Capture d’écran Google Maps.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*