un Syrien suspecté de deux viols en pleine rue


En situation irrégulière, cet homme sera jugé le 23 août. Le dossier a été correctionnalisé en accord avec les victimes.

Un Syrien de 30 ans est suspecté de deux viols, commis en pleine rue à Reims (Marne) le 20 février et le 2 juillet, a appris Le Figaro du parquet de Reims, confirmant une information de L’Union . Confondu par une trace ADN, le suspect – sans domicile connu et en situation irrégulière -, a été interpellé le 24 juillet.

Les faits qui lui sont reprochés sont en tous points similaires. Les deux victimes – deux jeunes femmes -, rentraient chez elles après une soirée. Elles disent avoir été abordées par cet individu, qu’elles ne connaissaient pas, qui leur a imposé une fellation.

Un dossier correctionnalisé

En droit français, le viol est un crime et relève en principe d’une cour d’assises. Le dossier en question a néanmoins été correctionnalisé – c’est-à-dire qu’il relève désormais d’un tribunal correctionnel -, en accord avec les deux victimes. L’objectif, comme le précise le parquet de Reims au Figaro, est d’aller plus vite – pour des affaires dites «simples» -, et d’éviter l’ouverture d’une information judiciaire obligatoire pour les crimes et souvent longue.

Le suspect est passé en comparution immédiate jeudi 28 juillet au tribunal correctionnel de Reims. Il a demandé un délai pour préparer sa défense et le dossier a été renvoyé au 23 août, détaille L’Union. Le tribunal a décidé de le maintenir en détention d’ici là en raison d’un risque de réitération des faits. Comme le précisent nos confrères, son addiction à l’alcool est mentionnée dans le dossier des enquêteurs et il ne parle ni n’écrit la langue française. Le suspect risque cinq ans de prison.


À VOIR AUSSI – La violence augmente-t-elle vraiment en France ? L’analyse de Thibault de Montbrial



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*