Boris Johnson exhorte le G7 à ne pas «abandonner» l’Ukraine


Le Premier ministre britannique Boris Johnson a appelé samedi les dirigeants du G7 à ne pas «abandonner l’Ukraine» après plus de quatre mois d’invasion russe, mettant en garde contre toute «fatigue» dans le soutien à Kiev et annonçant une aide économique supplémentaire. Le gouvernement britannique «est prêt à fournir 525 millions de dollars» à l’Ukraine, qui craint de se trouver à court de financement à l’automne, sous la forme de garanties de crédits auprès de la Banque mondiale, a indiqué Downing Street dans un communiqué, à la veille d’un sommet des dirigeants du G7 (France, Etats-Unis, Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Canada et Japon) dans le sud de l’Allemagne.

Cela porte le soutien financier et humanitaire total apporté par Londres à environ 1,8 milliard de dollars. «L’Ukraine peut gagner et elle gagnera. Mais elle a besoin de notre soutien pour y parvenir. Ce n’est pas le moment d’abandonner l’Ukraine», a déclaré Boris Johnson, cité dans le communiqué. Le dirigeant britannique, en difficulté sur la scène intérieure britannique, s’est montré en pointe du soutien occidental à l’Ukraine face à l’invasion russe lancée en février. Il s’est rendu deux fois à Kiev et Londres a fourni très tôt des armes létales à l’armée ukrainienne.

Les dirigeants du G7 se retrouvent à partir de dimanche dans le sud de l’Allemagne pour trois jours de sommet, suivis d’une réunion des dirigeants de l’Otan à Madrid. Selon Downing Street, Boris Johnson compte profiter d’une intervention du président ukrainien Volodymyr Zelensky lundi pour «encourager tous les pays du G7 à soutenir l’Ukraine sur le long terme», selon Downing Street. «Tout signe de fatigue ou d’affaiblissement dans le soutien occidental à l’Ukraine jouera directement en faveur du président (russe Vladimir) Poutine», a insisté Downing Street.

Le porte-parole de Boris Johnson a insisté qu’après quatre mois de guerre, ce soutien devait entrer dans «une nouvelle phase», la question étant sa nature. «C’est ce que le Premier ministre demandera aux sommets du G7 et de l’Otan, alors qu’il encouragera ses homologues à accroître leur soutien économique, militaire et politique à l’Ukraine. En parallèle, nous devons renforcer les sanctions contre Poutine et ses alliés, afin qu’ils ressentent le coût de leur barbarie», a-t-il ajouté.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*