Les Ukrainiens arrivant en Pologne à nouveau plus nombreux que les rentrants


Le nombre d’Ukrainiens qui arrivent en Pologne dépasse cette semaine celui des retours, renversant la tendance observée depuis plus d’un mois, a-t-on appris vendredi 24 juin auprès des gardes-frontières polonais.

Ainsi, jeudi 23 juin, 27.500 personnes sont arrivées d’Ukraine en Pologne et 24.400 ont traversé la frontière dans l’autre sens, ont indiqué les gardes-frontières sur Twitter. Mercredi 22 juin, ils ont enregistré 26.300 entrées et 23.500 sorties, tandis que lundi et mardi les deux chiffres étaient pratiquement au même niveau, celui des entrées dépassant cependant légèrement celui des sorties. Cette tendance est confirmée par les gardes-frontières ukrainiens, qui signalent, pour le jeudi 23 juin 45.000 personnes ayant quitté l’Ukraine par les frontières occidentales, dont plus de 25.000 par la frontière polonaise, contre 40.000 entrées, dont 37.000 citoyens ukrainiens.

«Certains résistants durs peuvent avoir des nerfs qui lâchent»

Cette évolution survient alors que les forces russes poursuivent les bombardements des grandes villes et que la destruction de certaines grandes entreprises, telle la raffinerie de pétrole de Krementchouk laissent des milliers de personnes sans travail, a déclaré à l’AFP la dirigeante de l’organisation ukrainienne en Pologne «Euromajdan Varsovie», Natalia Panchenko. «Au bout d’un certain temps, même certains résistants durs peuvent avoir des nerfs qui lâchent», a-t-elle dit, tout en soulignant ne pas disposer de renseignements précis sur les motivations des arrivants les plus récents.

Après le début de l’agression russe le 24 février, le nombre d’Ukrainiens arrivant en Pologne a explosé, avoisinant certains jours 140.000, puis a graduellement baissé, jusqu’à tomber au niveau et au-dessous de celui des retours, à partir du 10 mai, a indiqué à l’AFP la porte-parole des gardes-frontières Anna Michalska. Elle n’a pas voulu commenter la modification du mouvement aux frontières, estimant qu’elle n’était pas suffisamment importante pour être significative. Selon Mme Michalska, 9% seulement des Ukrainiens entrant en Pologne disent fuir la guerre.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*