la Nupes veut déposer une proposition de loi commune


Elle devrait être déposée rapidement, afin de faire de la gauche une «force de proposition» face au gouvernement.

La Nupes veut avancer sur le dossier prioritaire du pouvoir d’achat. Ce vendredi, plusieurs représentants de la gauche unie sont revenus sur ce sujet, en déclarant qu’ils souhaitaient déposer rapidement un texte pour protéger le portefeuille des ménages.

Il s’agira d’une «loi d’urgence sociale», qui sera déposée «la semaine prochaine», a ainsi déclaré le député (LFI) Manuel Bompard, sur FranceInfo. La proposition de loi comprendra trois points principaux, a-t-il précisé : «le blocage des prix sur les produits de première nécessité, de l’énergie, du carburant», «l’augmentation du smic à 1500 euros nets» et «la possibilité d’encadrer les loyers».

De son côté, la députée PS Valérie Rabault a indiqué que la proposition comportera «cinq ou six» mesures phares, dont «le smic à 1500 euros». Elle permettra à la gauche de dire «voilà ce que nous pensons important et indispensable pour faire en sorte d’améliorer la situation et notamment celle du pouvoir d’achat, ce qui permettra aussi au gouvernement de se positionner», a-t-elle expliqué. Il s’agit de «dire au gouvernement on ne peut pas continuer ce blocage, voici ce que nous vous proposons, qu’est-ce que vous en pensez ?”», a ajouté la députée du Tarn-et-Garonne réélue dimanche.

À VOIR AUSSI – Prix du gaz: Elisabeth Borne annonce la prolongation du bouclier tarifaire jusqu’à la fin de l’année

Une proposition commune

Lors de leur première réunion de représentants, jeudi, les chefs de file des partis formant la Nupes ont acté qu’ils présenteraient une «proposition de loi commune», précise-t-on au Figaro. Elle devrait être déposée rapidement, afin de faire de la gauche une «force de proposition» face au gouvernement. Une partie des mesures serait reprise des accords signés entre les partis durant la campagne législative, qui défendaient notamment une revalorisation du smic, le blocage des prix des produits de première nécessité ou encore des mesures ciblées pour les jeunes.

«Le but est d’aller assez vite» sur des convergences déjà actées avant l’élection législative, déclare-t-on. Car «l’urgence sociale» est là, s’est justifié Manuel Bompard, vendredi. «Les prix s’envolent, les salaires sont trop bas. […] La pauvreté atteint des sommets. […] Il faut répondre à cette situation», a-t-il dit sur Franceinfo.

En cas d’accord, la Nupes ne sera pas la seule formation à présenter un texte sur ce thème. Le gouvernement prépare de son côté un paquet «pouvoir d’achat», qui doit être présenté en Conseil des ministres le 6 juillet. Mais les propositions de l’exécutif (chèque alimentaire, poursuite du bouclier tarifaire, revalorisation des retraites et des minima sociaux de 4%…) pourraient se heurter aux oppositions, au sein d’une Assemblée nationale dont les macronistes ont perdu la majorité absolue. En face, les élus LR et RN comptent bien, eux aussi, défendre leurs pistes. Ce premier texte sera un véritable test pour la nouvelle Assemblée nationale, dont les débats seront sans nul doute scrutés de près.


À VOIR AUSSI – Les députés de la Nupes posent devant l’Assemblée nationale pour une «photo de famille»



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*