«Nous pourrions nous passer du gaz russe», affirme Agnès Pannier-Runacher


Plus tôt, la première ministre Élisabeth Borne avait expliqué que la France comptait remplir ses stockages de gaz à près de 100% d’ici au début de l’automne.

«Nous pourrions nous passer du gaz russe (…), cela suppose que tous les méthaniers arrivent à l’heure et que nous puissions remplir confortablement notre stockage stratégique», a dit Agnès Pannier-Runacher sur BFM Business jeudi soir.

Plus tôt, la première ministre Élisabeth Borne avait expliqué que la France comptait remplir ses stockages de gaz à près de 100% d’ici au début de l’automne et allait se doter d’un nouveau terminal méthanier flottant dès l’an prochain pour assurer son approvisionnement malgré la baisse des livraisons russes.


À VOIR AUSSI – Prix du gaz: Elisabeth Borne annonce la prolongation du bouclier tarifaire jusqu’à la fin de l’année



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*