Neuf pays sud-américains s’engagent dans une «alliance» contre le crime organisé


Ministres et responsables de neuf pays d’Amérique du Sud ont formalisé jeudi 23 juin leur «alliance stratégique» de coopération dans la lutte contre le crime organisé transnational, lors d’une réunion convoquée par le gouvernement brésilien.

Les représentants de Bolivie, Colombie, Equateur, Guyana, Paraguay, Pérou, Suriname et Uruguay, en plus du Brésil, ont souligné la «priorité» qu’ils entendent donner dans la lutte contre les activités criminelles et la nécessité de «mettre en oeuvre des actions concertées», selon un communiqué transmis à l’AFP par le ministère brésilien de la Justice et de la Sécurité. L’Argentine et le Chili étaient représentés mais n’ont pas signé le document, qui a été validé par le secrétaire général d’Interpol, Jurgen Stock, et le secrétaire exécutif d’Ameripol, Marcio Nunes de Oliveira.

Le ministre brésilien de la Justice et de la Sécurité, Anderson Torres, a fait la promotion d’«une alliance stratégique contre le crime (…) qui élargit le système traditionnel de surveillance policière», lors du discours d’ouverture des débats qui dureront jusqu’à vendredi à Brasilia. Ce partenariat vise selon lui à «étendre l’échange de renseignements qui permettront de mieux diagnostiquer et prévenir les crimes transnationaux». Les représentants des neuf pays ont convenu de tenir des réunions semestrielles.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*