le climat des affaires se dégrade un peu en juin


Les affaires ralentissent dans le commerce et les services mais progressent légèrement dans le bâtiment et l’industrie.

Le climat des affaires s’est légèrement dégradé en juin, reflétant une baisse d’optimisme dans le secteur des services et dans le commerce de détail, a rapporté jeudi l’Insee. L’indicateur qui synthétise le climat des affaires, obtenu à partir d’une enquête auprès de chefs d’entreprises, a perdu 2 points par rapport à mai, s’établissant à 104 points, restant donc quand même au-dessus de sa moyenne de long terme qui est de 100, a détaillé l’Institut national de la statistiques et des études économiques.

Le secteur du commerce de détail (-3 points) connaît une «dégradation des perspectives d’emploi et d’activité», au moment où l’inflation atteint en France des niveaux plus vu depuis les années 1980, freinant la consommation des ménages. Dans les services (-1 point), les chefs d’entreprises sont également un peu moins optimistes sur leurs perspectives d’activité, détaille l’Insee.

À l’inverse, le climat des affaires progresse un peu dans le bâtiment (+1 point), reflétant toutefois surtout une opinion plus favorable sur leur activité passée qu’un plus grand optimisme pour l’avenir, ainsi que dans l’industrie (+2 points), avec dans cette dernière de meilleures perspectives en matière de production. En parallèle le climat général de l’emploi se dégrade en juin pour le troisième mois consécutif, particulièrement dans les services, les agences d’intérim et le commerce de détail, même s’il reste supérieur à sa moyenne de long terme, note l’Insee.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*