quatre jeunes manifestants condamnés sortent de prison


Quatre jeunes, âgés de moins de 20 ans, qui avaient été condamnés à Cuba à des peines de sept à neuf ans de prison pour avoir participé aux manifestations historiques du 11 juillet 2021, sont sortis de prison, ont annoncé samedi des sources au sein de l’opposition. Deux d’entre eux, âgés de 18 ans, avaient été condamnés à sept ans de prison, les deux autres, âgés de 19 ans, avaient écopé de neuf ans d’emprisonnement, selon l’ONG Cubalex, dont le siège est aux États-Unis.

Les jeunes, originaires du quartier de La Güinera, à La Havane, ont pu sortir de prison après un pourvoi «en cassation», a indiqué l’ONG sur son compte Twitter où elle a publié le nom des quatre jeunes. Selon la militante Martha Beatriz Roque, ces derniers «n’ont pas été libérés, mais ont bénéficié d’un changement de mesures» disciplinaires, l’un étant désormais en résidence surveillée et les trois autres soumis à des travaux d’intérêt général, a-t-elle déclaré à l’AFP.

Aux cris de «Liberté» et «Nous avons faim», des milliers de Cubains ont manifesté le 11 juillet 2021. Ces rassemblements, inédits depuis la révolution de 1959, ont fait un mort et des dizaines de blessés, et 1.395 personnes ont été arrêtées, dont 728 sont toujours emprisonnées, selon le dernier décompte de Cubalex.

Le quartier de La Güinera et la zone du Toyo, dans la capitale cubaine, avaient été le théâtre des affrontements les plus violents entre manifestants, forces de l’ordre et soutiens du gouvernement communiste.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*