un escroc mis en examen pour détournement de charges sociales et patronales


Un homme a été mis en examen et placé en détention vendredi 13 mai à Toulouse pour avoir organisé un réseau d’escroquerie et de travail dissimulé lui ayant permis de détourner plus d’un million d’euros, a révélé la gendarmerie.

Le cerveau de l’opération «avait mis en place un vaste système de placement de salariés dans le milieu de la restauration traditionnelle au travers de structures fonctionnant comme des agences d’intérim», expliquent les gendarmes de la section de recherches de Toulouse dans un communiqué. Le coup de filet, organisé sous l’égide de la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Bordeaux, a permis l’interpellation de cinq personnes au Boulou (Pyrénées-Orientales), à Perpignan et Bourges en début de semaine, avant la mise en examen de l’instigateur du projet et d’un autre homme.

Dans plusieurs régions, «il détournait les charges sociales, patronales et une partie plus ou moins importante des salaires des employés», selon les gendarmes. «L’auteur principal, notoirement connu par la justice, était sous le coup d’un mandat d’arrêt», précisent-ils, avant d’ajouter: «Il a été arrêté alors qu’il s’apprêtait à franchir la frontière franco-espagnole pour y poursuivre ses actions».


À VOIR AUSSI – Marine Le Pen dénonce «un coup fourré de l’Union européenne» après les accusations de détournement d’argent public



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*