Trois homicides par arme à feu en une semaine en Martinique


Un homme a été tué par balle à son domicile, dans la nuit de jeudi à vendredi, dans le nord de la Martinique, portant à trois le nombre d’homicides par armes à feu depuis le 5 mai, a appris l’AFP vendredi 13 mai de sources concordantes.

La victime, un homme de 47 ans, a reçu trois balles dans le thorax, selon les pompiers, alors qu’il se trouvait dans sa maison de Grand Rivière, une commune isolée tout au nord de l’île. Selon la gendarmerie, les agresseurs sont entrés par effraction pour tenter de cambrioler le quadragénaire. La victime se serait débattue, avant d’être gravement blessée par balle. Évacué vers le CHU de la Martinique en hélicoptère il est décédé au cours du transport. La police technique et scientifique de la gendarmerie s’est rendue sur la scène de crime dans la nuit.

C’est le troisième homicide recensé dans ce département d’Outre Mer en une semaine. À Fort-de-France, le jeudi 5 mai, un homme d’une trentaine d’années a été retrouvé gisant dans la rue, tué d’une balle dans la tête. Et mercredi 11 mai, au Marigot au nord de l’île, un homme de 38 ans a été également blessé mortellement à la tête devant son domicile. Les enquêtes en cours devront déterminer si ces drames sont liés, même si «les faits parlent d’eux-mêmes», avec des agressions à domicile et des balles dans la tête, selon le Général William Vaquette, commandant de la gendarmerie de Martinique.

Dès le lever du jour vendredi, la gendarmerie a déployé un escadron et une trentaine de volontaires dans le nord-est de l’île, où sont concentrés les faits. Depuis le 1er janvier 2022, huit personnes ont été tuées en Martinique.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*