La Maison-Blanche se dit «profondément troublée» par les images des violences aux obsèques de Shirin Abou Aqleh


La Maison-Blanche s’est dite vendredi 13 mai «profondément troublée» par les images des obsèques de la journaliste palestino-américaine Shirin Abou Aqleh, marquées par une charge de la police israélienne au départ du cortège funèbre.

«Nous avons tous vu ces images, elles sont profondément troublantes», a déclaré la porte-parole Jen Psaki. «Nous déplorons l’intrusion dans ce qui aurait dû être une procession dans le calme», a-t-elle ajouté. «Nous avons demandé du respect pour la procession funèbre, les proches de la défunte et la famille dans ce contexte sensible», a poursuivi Jen Psaki, en rendant hommage à la «journaliste remarquable» tuée mercredi lors d’un raid israélien en Cisjordanie occupée.

Au contraire de l’Union européenne, la porte-parole de l’exécutif américain s’est gardée de dénoncer l’usage d’une force disproportionnée par les forces israéliennes lors de ces funérailles. «Quand nous disons qu’elles (ces images) sont troublantes, évidemment nous ne les justifions pas», s’est-elle bornée à dire.

À VOIR AUSSI – Jérusalem: les images des violences à la sortie du cercueil de Shireen Abu Akleh



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*