Djokovic évite le piège Auger-Aliassime et vise une 1000e victoire en carrière à Rome


Le numéro 1 mondial a écarté le Canadien en deux manches pour s’offrir une nouvelle demi-finale sur terre.

Victoire numéro 999 pour Novak Djokovic. Toujours en quête d’un premier trophée en 2022, le Serbe s’est qualifié vendredi pour les demi-finales du Masters 1000 de Rome en écartant en deux manches Félix Auger-Aliassime (7-5, 7-6).

Opposé au coriace numéro 9 mondial, le Belgradois a fait parler son expérience dans les moments importants, convertissant notamment une balle de break exceptionnelle dans la seconde manche, à 3-2. En demi-finale, stade où il s’était arrêté à Madrid la semaine passée, emporté par la tornade Alcaraz, Djokovic affrontera samedi le Norvégien Casper Ruud (10e), vainqueur lui aussi d’un Canadien, Denis Shapovalov (16e).

Cette victoire en souffrant assure au Serbe de conserver lundi sa place de numéro mondial, qui aurait été récupérée par Daniil Medvedev en cas de défaite avant les demi-finales. Pour son premier duel avec «Nole», un excellent Auger-Aliassime a tout fait pour gêner le Serbe, en s’appuyant notamment sur son service dévastateur, une belle variété de coups et des jambes de feu.

Rejoindre le club des 1000

Le jeune Canadien (21 ans), vainqueur en février de son premier tournoi ATP (à Rotterdam), a poussé l’ogre serbe dans ses retranchements, notamment en débreakant à deux reprises, dans le premier puis le second set, alors que Djokovic pensait avoir fait le plus dur. Mais le «Djoker» a gardé son sang-froid pour remporter au jeu décisif du second set, après 2h10, son premier vrai test à Rome, après deux premiers matches au petit trot.

Il s’agit de sa 999e victoire sur le circuit. En cas de nouveau succès samedi, il deviendra le cinquième à entrer dans le club des joueurs à 1.000 victoires et plus (avec Jimmy Connors, Roger Federer, Ivan Lendl et Rafael Nadal). À un peu plus d’une semaine du début de Roland-Garros (22 mai-5 juin), le Serbe de 34 ans, titré cinq fois à Rome, vise un premier titre cette année, après un premier trimestre quasiment à l’arrêt à la suite de sa rocambolesque expulsion d’Australie pour défaut de vaccination.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*