Les Ultras de Nice… en colère après la réaction suscitée


Ces «supporters» de l’OGC Nice soutiennent «l’émoi» suscité mais regrettent le manque de compréhension de ce «second degré» avant de s’en prendre à Christophe Galtier.

C’est complètement lunaire. Ce jeudi midi, la Brigade Sud Nice, groupe d’ultras de l’OGCN est revenu sur les incidents survenus en tribunes lors de la rencontre opposant le GYM à Saint-Etienne ce mercredi. Des «condoléances» vaguement évoquées mais une position de victime affirmée.

«37 ans de bons et loyaux services» se vante la tribune d’ultras niçoise avant de regretter la remise en question après «une erreur, énorme ou non selon la pensée de chacun». La Brigade Sud Nice déplore le traitement médiatique, ainsi que celui du monde du football, reçu à la suite des chants prononcés à l’encontre d’Emiliano Sala. «Sortie médiatique de notre entraîneur et communication à la hâte du club avec des mots acerbes pour jeter le discrédit sur tout un groupe» se plaint la BSN à travers un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux.

«Second degré»

Le groupe d’ultras comprend «l’émoi» suscité par les paroles de cette version nauséabonde, mais regrette le manque de compréhension du «second degré (pourtant) partie intégrante de la culture Ultra». La tribune sud de Nice ne lâche pas le morceau et tient sa position relevant de «fausses indignations (pour se) donner bonne conscience» de la part du public français.

Enfin, pour conclure ce long communiqué, la BSN ne manque pas de piquer l’entraîneur de l’OGC Nice. «M. Galtier parle d’une tribune comme du reflet de la société mais cela serait bien qu’il regarde autour de lui avant de parler de notre tribune.»





Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*