le Parti socialiste renonce à investir Jérôme Lambert, opposé au mariage pour tous


Député depuis 1997, l’élu aux positions sociétales fermes était rejeté par une partie de la gauche. S’il n’aura plus l’étiquette de la «NUPES», il entend bien maintenir sa candidature.

C’est un couac de plus dans la nouvelle union de la gauche. Alors que l’accord électoral en vue des prochaines législatives a été conclu la semaine dernière, des premières dissonances se font entendre. Mercredi soir, le parti socialiste a désinvesti Jérôme Lambert, député de la 3e circonscription de Charente depuis 1997, selon une information confirmée au Figaro. En cause ? Son opposition au mariage pour tous en 2013 et à la PMA pour toutes en 2021. Il était notamment intervenu en vidéo lors d’une marche de la «Manif pour Tous» en 2014. «Not in my name. L’homophobie ne peut s’asseoir sur les bancs de la NUPES», avait ainsi réagi sur Twitter Sandrine Rousseau, l’ancienne finaliste de la primaire écologiste.

Lambert maintient sa candidature

Une décision qui ne lui fait pourtant pas changer son fusil d’épaule : il maintient sa candidature dans son territoire. «Je suis surpris que le PS se laisse ainsi faire face aux attaques insensées de Sandrine Rousseau mais elles n’ont aucun écho local et si je ne suis pas le candidat de l’union au premier tour, je le serai au second tour comme pour les campagnes précédentes», confie-t-il au Figaro. Pour ce petit-neveu de François Mitterrand, «si les électeurs ne veulent plus de (lui) ils (le) lui diront.» D’une manière plus globale, l’uniformisation entraînée par la NUPES est, selon lui, «en train de susciter localement des candidatures socialistes dissidentes».



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*