La cheffe de la diplomatie canadienne ira à Kiev pour soutenir l’Ukraine face à la Russie


La cheffe de la diplomatie canadienne Mélanie Joly se rendra la semaine prochaine à Kiev pour marquer le soutien de son pays à l’Ukraine et souligner la nécessité de «dissuader la Russie» de mener des «actions agressives». La visite de Mélanie Joly, qui quittera Ottawa de dimanche au week-end suivant et se rendra également à Paris et Bruxelles, vise à «réaffirmer le soutien inébranlable du Canada à la souveraineté de l’Ukraine et à son intégrité territoriale», a indiqué samedi son ministère dans un communiqué.

Ses conversations porteront sur «l’agression de la Russie et ses activités déstabilisatrices en Ukraine et dans les environs», précise-t-il. Les États-Unis et les Européens affirment depuis des semaines que la Russie a déployé près de 100.000 soldats à la frontière ukrainienne et Washington a accusé vendredi Moscou de chercher à créer un «prétexte» pour envahir l’Ukraine. Ce «regroupement de troupes et d’équipement russes» met «en péril la sécurité de toute la région», «il faut dissuader la Russie de poursuivre ces actions agressives», a déclaré la ministre en soulignant la volonté de son pays de «travailler avec ses partenaires internationaux pour faire respecter l’ordre international».

À Kiev, Mélanie Joly doit rencontrer notamment le premier ministre Denys Shmyhal. Elle rendra aussi visite aux quelque 200 militaires canadiens déployés depuis 2015 en Ukraine dans le cadre de la mission UNIFIER, visant à contribuer à la formation des forces ukrainiennes. Depuis l’annexion de la Crimée par la Russie en 2014, le Canada qui compte une importante communauté d’origine ukrainienne, a imposé des sanctions à plus de 440 personnes et entités, dont beaucoup en coordination avec ses alliés.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*