en Italie, des policiers refusent de porter des masques roses



Publié

Covid-19 : en Italie, les policiers refusent de porter des masques roses

Article rédigé par

Une étonnante révolte gronde en Italie. Tout est parti d’une couleur de masques. Leur couleur, le rose, déplairait à certains policiers italiens. Les explications de notre correspondant Alban Mikoczy, en direct de Rome. 

Peut-on perdre une partie de sa crédibilité professionnelle en endossant un masque rose ? C’est le débat surréaliste qui agite actuellement l’Italie. « En cause, la livraison de masques FFP2 aux forces de l’ordre. Ils ouvrent les cartons et là, surprise, les masques sont rose vif », explique le journaliste Alban Mikoczy, en duplex depuis Rome, samedi 15 janvier. Selon certains syndicats, il serait impossible d’avoir une fonction d’autorité et de pouvoir exercer la sauvegarde de l’ordre public avec des masques roses. 

Les syndicats « demandent l’annulation de cette commandeet qu’on leur change les masques pour des masques bleus ou noirs », rapporte Alban Mikoczy qui poursuit : « L’administration publique répond que ces masques ont coûté très cher, et que les policiers vont devoir les endosser. » La décision du gouvernement est attendue d’ici peu. « Les syndicats d’enseignants ont dit que ces masques roses leur conviendraient très bien, et que si la police n’en veut pas, ils les récupéreront avec beaucoup de plaisir », conclut le journaliste. 

Newsletter

toute l’actualité en vidéo

Recevez l’essentiel de nos JT avec notre newsletter

Abonnement Newsletter

articles sur le même thème

Vu d’Europe

Franceinfo sélectionne chaque jour des contenus issus de médias audiovisuels publics européens, membres de l’Eurovision. Ces contenus sont publiés en anglais ou en français.





Notre partenaire : 24h Actu

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*