11% des couples ont recours à la vasectomie aux Pays-Bas



Publié


Mis à jour

VIDEO. Contraception masculine : 11% des couples ont recours à la vasectomie aux Pays-Bas

Article rédigé par

20 000 hommes choisissent dans ce pays de se faire stériliser chaque année en ayant recours à cette technique réversible sous certaines conditions. C’est le pays de l’Union européenne qui affiche le taux le plus élevé… Extrait du magazine « Nous, les Européens » diffusé dimanche 16 janvier 2022 à 10h40 sur France 3.

« Elle ne veut pas prendre la pilule à cause des hormones, dit de sa femme ce père néerlandais d’une petite fille au magazine ‘Nous les Européens’ (replay). Nous faisons tout ensemble et la contraception c’est la même chose. Les deux sont responsables. C’est vrai que quand on commence à penser qu’ils vont couper dans les testicules, là, en bas… »

C’est la docteur Esther Remijn qui va opérer ce candidat à la vasectomie. Cette urologue a pratiqué cette technique de stérilisation masculine près de 3 000 fois au cours de sa carrière : « Je cherche le canal déférent qui va jusqu’à l’urètre, le place entre mes deux doigts et le ramène à la surface de la peau, explique-t-elle. J’injecte ensuite une dose d’anesthésie, fait une incision et je coupe. »

Un taux de réussite de 99%

C’est une procédure totalement rentrée dans les mœurs aux Pays-Bas où 11% des couples choisissent d’avoir recours à la vasectomie, ce qui est le taux le plus élevé de l’Union européenne. Les critères sont stricts : les patients doivent avoir plus de 30 ans et ne plus vouloir d’enfants. Cette opération dure entre cinq et dix minutes, se pratique en ambulatoire sous anesthésie locale et coûte 400 euros non remboursés.

« Ah, je sens le canal déférent… Je coupe et je ligature. C’est la procédure », commente la praticienne à l’intention du patient qui suit attentivement les rapides étapes de son opération. Les chances de succès de cet acte, qui peut être réversible sous certaines conditions, atteignent 99%. « Je crois que le plus douloureux est la piqûre pour l’anesthésie. Je suis soulagé que ce soit terminé », dit Eric qui devra fournir dans trois mois un échantillon de sperme pour vérifier s’il reste ou non des spermatozoïdes.

> Les replays des magazines d’info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique « Magazines ».

Newsletter

toute l’actualité en vidéo

Recevez l’essentiel de nos JT avec notre newsletter

Abonnement Newsletter

articles sur le même thème

Vu d’Europe

Franceinfo sélectionne chaque jour des contenus issus de médias audiovisuels publics européens, membres de l’Eurovision. Ces contenus sont publiés en anglais ou en français.





Notre partenaire : 24h Actu

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*