Vrai ou fake, l’impossible levée de brevets des vaccins



Publié


Mis à jour

Vrai ou fake, l’impossible levée de brevets des vaccins

Article rédigé par

Si beaucoup s’interrogent et pensent qu’il serait bon de mettre de la fabrication de vaccins à la portée de tous, certains pays préfèrent s’y opposer, invoquant le manque de moyens et de savoir-faire de certains autres états en voie de développement.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes s’interrogent sur la levée des brevets des vaccins contre le Covid-19. « Pourquoi on ne lève pas les brevets afin que la population mondiale ait accès aux vaccins ? », s’interroge quelqu’un sur Twitter. Parce que c’est en réalité très compliqué à mettre en place. Cette décision ne dépend pas de l’industrie pharmaceutique, mais à l’organisation mondiale du commerce, l’OMC, basée à Genève. Une demande a déjà été formulée le 15 octobre 2020 par l’Afrique du Sud et l’Inde, ralliées depuis par près d’une centaine d’états. 

L’objectif est de faire du vaccin un bien commun. « Le régime du brevet est un obstacle à l’accès aux soins. N’importe quelle découverte médicale ne sert strictement à rien si les gens n’y ont pas accès », considère l’économiste Philippe Batifoulier. Pour lever les brevets, il faut l’unanimité des 164 pays membres de l’OMC. Certains pays tels que l’Allemagne et le Japon s’y opposent et préfèrent envoyer des dons de vaccins aux pays nécessiteux. Ils estiment que le manque d’infrastructures dans les pays en voie de développement empêcherait la production de vaccins.





Notre partenaire : 24h Actu

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*