« Mes copines m’ont dit que mes parents étaient fous de me faire vacciner », confie Elina, 9 ans



Plus de trois semaines après son démarrage, la campagne de vaccination des enfants de 5 à 11 ans contre le Covid-19 se poursuit à un très petit rythme. Environ 146 000 enfants ont reçu une première dose, soit 2,5% de cette classe d’âge. Parmi eux, se trouvent principalement des enfants de 10 et 11 ans. Ils vont notamment se faire vacciner dans des centres de vaccination dédiés, comme le centre Edison, à Paris. 

Avant de vacciner, le Dr Adeline Fenières demande à tous les enfants s’ils ont compris ce qu’est la vaccination contre le Covid-19 et s’ils y consentent comme Tony 9 ans. « Il y a tellement de Corona qu’on a décidé de faire le vaccin », répond le garçon à la médecin. Une fois l’injection faite, il sourit : « Ca fait comme une abeille qui m’a piqué, mais ça va« . 

Dans sa classe de CM1, Tony est l’un des seuls à être vacciné. Même chose pour Elina , 9 ans. »Moi, c’est maman qui a eu l’idée. J’étais d’accord avec elle alors j’ai dit oui parce que j’avais envie d’être protégée », raconte-t-elle, son doudou violet dans les bras. « Mais quand j’en ai parlé à mes deux copines, qui ont toutes les deux eu le Covid, elles m’ont dit que mes parents étaient fous de me faire vacciner », confie, attristée, la petite fille. 

Sa mère Héloïse a dû la rassurer les jours suivants : « On s’est dit qu’elle avait dû être un peu angoissée après ces retours de ses camarades… », explique la maman. Mais la question divise les parents. « Mes amis me demandent si je suis sûre. Eux, se posent plus la question pour leur enfant », indique Héloïse. Les parents rencontrés dans ce centre de vaccination, s’ils ne sont pas forcément militants, sont en tout en cas très pro-vaccins.

« C’est une démarche citoyenne et solidaire. Les enfants comme les adultes peuvent transmettre le virus, donc autant participer de cet effort collectif. »

 
Beaucoup de parents espèrent aussi que la vaccination permettra à leurs enfants de suivre l’école plus sereinement, qu’à l’avenir par exemple lorsqu’ils seront cas-contacts : le prochain protocole les dispense de tests dans le nez jamais très agréables. 

Vaccination contre le Covid-19 des enfants : « Mes copines m’ont dit que mes parents étaient fous de me faire vacciner », confie Elina, 9 ans

écouter





Notre partenaire : 24h Actu

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*