la sanction pour les entreprises ne respectant pas les consignes sur le télétravail abaissée à 500 euros, annonce Elisabeth Borne


« Ce qu’on voit aujourd’hui, c’est que les chiffres stagnent : 60% des Français qui peuvent facilement télétravailler le font, pas plus qu’en décembre », a relevé la ministre.

Article rédigé par


Publié

Temps de lecture : 1 min.

Le gouvernement a décidé de baisser la sanction administrative pour les entreprises ne respectant pas les consignes sur le télétravail, a annoncé la ministre du Travail vendredi 14 janvier. Voulant « rassurer les petites entreprises sur le niveau de la sanction », l’exécutif va ramener le montant maximal par salarié à 500 euros, contre 1 000 euros jusqu’ici, en maintenant un plafond à 50 000 euros par entreprise, a précisé Elisabeth Borne sur France 2.

« Ce qu’on voit aujourd’hui, c’est que les chiffres stagnent : 60% des Français qui peuvent facilement télétravailler le font, pas plus qu’en décembre », a relevé la ministre. « Il faut des sanctions pour les entreprises qui ne jouent pas le jeu », faute de quoi s’instaure une « inéquité », a-t-elle estimé. « On va rétablir une sanction administrative », a ajouté Elisabeth Borne, après la suppression par le Sénat de cette disposition dans le projet de loi sur le pass vaccinal.





Notre partenaire : 24h Actu

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*