Jean-Michel Blanquer détaille ses annonces


Le ministre de l’Éducation nationale annonce le déploiement d’effectifs dès la semaine prochaine.

Après la grève hier – près de 38,5% des enseignants en maternelle et 23,5% des professeurs de collège et lycée selon le ministère de la Santé – Jean-Michel Blanquer tend la main aux syndicats. Ces derniers ont été reçus en présence du premier ministre, du ministre de l’Éducation nationale et de celui de la Santé Olivier Véran, ce dernier étant en visioconférence car positif au Covid.

Jean-Michel Blanquer a annoncé la mise disposition de masques FFP2 sur demande pour les enseignants de maternelle sur demande, et la distribution de masques chirurgicaux à partir du début de la semaine prochaine. Ils seront livrés dans les «60.000 points de l’éducation nationale» dès la semaine prochaine a-t-il assuré auprès de nos confrères de France Info vendredi matin, précisant que les professeurs des classes spécialisés dans le handicap seront prioritaires. Sur les autotests décriés, le gouvernement maintient le cap des trois autotests pour revenir en classe. Contrairement au Luxembourg, la méthode retenue est bien de les pratiquer à la maison et non à l’école. Quant aux tests salivaires, «qui, je le rappelle ne sont pas homologués en France», Jean-Michel Blanquer refuse pour le moment leur utilisation. Le ministre a également rappelé que l’État met à disposition des collectivités locales un fonds de 20 millions d’euros pour les aider à se munir de purificateurs d’air.

Des renforts déployés dès la semaine prochaine

L’autre annonce principale est le déploiement d’enseignants en renforts : près de 8000 au total qui seront envoyés dès la semaine prochaine. «3300 contractuels jusqu’à la fin de l’année scolaire. Nous allons avoir recours aux listes complémentaires, (…) ce qui représente plusieurs centaines de personnes», a-t-il énoncé. Par ailleurs, 1500 assistants d’éducation – des surveillants – vont être recrutés dans le second degré, ainsi que 1500 vacataires administratifs pour appuyer les directeurs d’école. Enfin près de 1000 médiateurs de lutte anticoronavirus vont être envoyés.

Les évaluations de CP, prévues en janvier, seront bien reportées comme annoncées jeudi soir. Quant aux épreuves de spécialités du baccalauréat, leur report sera étudié. Le ministre va consulter le conseil national de la vie lycéenne à ce propos, mais elles ne seront «pas transformées en contrôle continu».

Mis en cause pour sa gestion du protocole à l’école, Jean-Michel Blanquer a répondu : «Je ne suis pas parfait, je fais des erreurs, cela m’arrive et j’arrive à dire que je suis désolé». «Pourquoi avons-nous communiqué dimanche le nouveau protocole ? Parce que le Haut Conseil de la Santé Publique donne ses recommandations le vendredi et nous avons ensuite dû les traduire. Les informations étaient sur le site du ministère avant d’être publiées dans le journal (Le Parisien NDLR)», a-t-il assuré.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*