l’enquête relancée, un suspect entendu



Publié

Tuerie de Chevaline : l'enquête relancée, un suspect entendu
FRANCEINFO

Article rédigé par

D.Schlienger, N.Perez, E.Pelletier, O.Martin, M.Somm, E.Hauville

franceinfo

France Télévisions

En 2012, trois membres d’une famille britannique et un cycliste ont été assassinés près du lac d’Annecy (Alpes). Un motard entendu à l’époque comme témoin, est de nouveau interrogé, pour en savoir plus sur son emploi du temps.

La tuerie de Chevaline avait fait quatre morts et n’avait laissé que deux survivantes. Il y a dix ans, un assaillant a tiré sur la voiture d’une famille britannique, sur un parking de Chevaline (Haute-Savoie). Parmi les deux rescapées figurent deux fillettes, dont une qui s’était cachée plusieurs heures sous le corps de sa mère. L’affaire piétinait jusqu’au matin du mercredi 12 janvier, au cours duquel un homme a été placé en garde-à-vue, dans la section de recherche de Chambéry.

Cet homme n’est pas inconnu de l’enquête, et avait déjà été interrogé en tant que simple témoin peu après le terrible assassinat. Des gardes forestiers avaient aperçu le motard, le jour de la tuerie, à proximité des lieux. Après une large diffusion de son portrait-robot, l’homme avait été interrogé en 2015, puis libéré. Jean-Christophe Basson-Larbi, l’avocat du suspect, affirme l’innocence de son client. « Mon client est quelqu’un qui a toujours eu à cœur la manifestation de la vérité. Quelqu’un qui a pris beaucoup de son temps pour essayer d’apporter sa contribution au travail des enquêteurs, et qui aujourd’hui vit un véritable cauchemar », déclare-t-il.

Newsletter

toute l’actualité en vidéo

Recevez l’essentiel de nos JT avec notre newsletter

Abonnement Newsletter

articles sur le même thème

Vu d’Europe

Franceinfo sélectionne chaque jour des contenus issus de médias audiovisuels publics européens, membres de l’Eurovision. Ces contenus sont publiés en anglais ou en français.





Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*