quels sont les pays qui, comme la France, ont décidé de fermer leurs frontières sans attendre



Face à l’apparition d’un nouveau variant inquiétant en Afrique du Sud, le B.1.1.529, et alors que le nombre de cas de Covid-19 explose en France depuis une dizaine de jours, le gouvernement, qui a annoncé de nouvelles mesures pour contrer l’épidémie jeudi, a décidé de suspendre les vols en provenance d’Afrique australe, vendredi 26 novembre. L’Afrique du Sud, mais aussi le Lesotho, le Botswana, le Zimbabwe, le Mozambique, la Namibie et l’Eswatini sont concernés par cette suspension « immédiate », qui durera « au moins 48 heures », selon le ministre de la Santé. D’autres pays d’Europe, redevenue l’épicentre mondial de la pandémie, ont déjà pris sans attendre les mêmes mesures de fermeture de leurs frontières et Bruxelles va proposer à tous les Etats membres d’en faire de même.

>> Nouveau variant, cinquième vague… Suivez toutes les infos liées à la pandémie de Covid-19 en direct

« La Commission européenne proposera, en étroite coordination avec les Etats membres, d’activer le frein d’urgence pour interrompre les voyages aériens en provenance de la région d’Afrique australe », a tweeté vendredi matin sa présidente, Ursula von der Leyen. L’exécutif européen doit faire une proposition aux représentants des Vingt-Sept lors d’une réunion prévue vendredi.

Le variant B.1.1.529 présente un nombre « extrêmement élevé » de mutations et « nous pouvons voir qu’il a un potentiel de propagation très rapide », a déclaré le virologue Tulio de Oliveira, lors d’une conférence de presse en ligne chapeautée par le ministère de la Santé sud-africain. A ce stade, les scientifiques sud-africains ne sont pas certains de l’efficacité des vaccins existants contre cette nouvelle forme du virus.

Franceinfo fait le point sur les fermetures des frontières en Europe pour éviter la propagation de ce nouveau variant, mais aussi sur d’autres continents (comme au Maroc, à Singapour ou en Nouvelle-Zélande) qui redoutent une reprise épidémique.

Le Royaume-Uni

A compter de vendredi midi (13 heures en France), les voyageurs en provenance d’Afrique du Sud, de Namibie, du Lesotho, d’Eswatini, du Zimbabwe et du Botswana ne pourront plus se rendre au Royaume-Uni. Comme la France, le gouvernement britannique a prononcé une interdiction d’entrer sur son territoire aux voyageurs en provenance de ces six pays d’Afrique.

L’Allemagne

Dans le sillage du Royaume-Uni, l’Allemagne a également décider de fermer ses frontières aux voyageurs étrangers en provenance d’Afrique du Sud et « probablement les pays voisins », a annoncé vendredi le ministre sortant de la Santé allemand, Jens Spahn. Cette règle s’applique dès vendredi soir et seuls les citoyens allemands seront autorisés à rentrer dans le pays, en respectant une quarantaine de 14 jours, même s’ils sont vaccinés.

« La dernière chose dont nous avons besoin maintenant, c’est l’introduction d’un nouveau variant qui cause encore plus de problèmes », a expliqué le ministre. Certains hôpitaux allemands sont saturés et le débat autour d’une obligation vaccinale pour tous en Allemagne, comme vient de le décider le voisin autrichien, est sur la table.

L’Italie 

De même en Italie, toute personne ayant séjourné en Afrique australe « au cours des 14 derniers jours » est interdite d’entrée sur le territoire a annoncé, vendredi, le ministre de la Santé transalpin, Roberto Speranza, invoquant « la précaution maximale » face au nouveau variant du Covid-19. Les pays concernés par cette mesure sont l’Afrique du Sud, le Lesotho, le Botswana, le Zimbabwe, le Mozambique, la Namibie et l’Eswatini. 

Singapour

Dans la cité-Etat d’Asie du Sud-Est, toute entrée ou transit sera refusé aux voyageurs en provenance d’Afrique du Sud, du Botswana, d’Eswatini, du Lesotho, de Mozambique, de Namibie et du Zimbabwe, à partir de dimanche, a fait savoir le ministère de la Santé.

Cette interdiction s’adresse aux non-ressortissants et aux voyageurs ne disposant pas d’un permis de résidence permanent à Singapour. Quant aux Singapouriens et aux résidents permanents, ils pourront toujours entrer dans le pays mais devront se plier à une quarantaine stricte de dix jours.

Le Maroc

Les autorités marocaines ont décidé d’interrompre tous les vols réguliers entre la France et le Maroc, en raison de la reprise épidémique dans l’Hexagone. Initialement prévue dès vendredi, la fermeture des frontières entre les deux pays sera effective à partir de dimanche minuit afin de « faciliter l’opération de retour des citoyens marocains et des étrangers résidant au Maroc », a informé le Comité interministériel de coordination et de suivi du dispositif régissant les voyages internationaux pendant la pandémie.

Dorénavant, outre le pass sanitaire obligatoire et un test PCR négatif à l’arrivée au Maroc, les voyageurs passeront par un double contrôle réalisé à l’aide de caméras thermiques et de thermomètres électroniques et par des tests antigéniques. Tous les passagers en provenance des pays dits de « la liste B », soit la France, plusieurs pays de l’Union européenne ainsi que le Royaume-Uni, l’Algérie et la Tunisie seront testés. Si le résultat s’avère positif, le voyageur sera renvoyé immédiatement vers son pays d’origine, à la charge de la compagnie de transport aérien ou maritime, à l’exception des résidents permanents au Maroc. 

Le mois dernier, les autorités marocaines avaient déjà suspendu les vols depuis et vers l’Allemagne, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et la Russie à cause de l’évolution de la situation sanitaire dans ces quatre pays.

La Nouvelle-Zélande

Le gouvernement néo-zélandais a annoncé mercredi qu’il ne rouvrirait pas ses frontières aux voyageurs étrangers avant la fin du mois d’avril 2022. Cette décision est prise au moment où l’archipel assouplit progressivement les mesures pour les arrivées internationales, jusqu’ici parmi les plus strictes au monde. La Nouvelle-Zélande a récemment annoncé un changement dans sa stratégie de lutte contre le Covid-19, en abandonnant l’objectif « zéro Covid » et en décidant plutôt de contenir le variant Delta. 

En attendant fin avril pour les voyageurs étrangers, les Néo-Zélandais bloqués en Australie pourront, eux, rentrer à partir de mi-janvier et ceux en provenance du reste du monde devront attendre février.





Notre partenaire : 24h Actu

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*