Nicolas Bay (RN) visé par une demande de levée de son immunité parlementaire


Le parquet d’Évreux a demandé la levée de l’immunité parlementaire du député européen (RN) Nicolas Bay, visé par une enquête pour provocation à la haine raciale, a-t-il indiqué jeudi 25 novembre. «J’ai saisi le parquet général d’une demande de mise en œuvre de cette procédure de levée d’immunité», a précisé à l’AFP la procureure de la République d’Évreux Dominique Puechmaille, confirmant une information du journal en ligne normand Le Poulpe. Le parquet général de Rouen a lui indiqué à l’AFP avoir transmis «une demande de mainlevée» au ministre de la Justice.

D’après Le Poulpe, Nicolas Bay a refusé cet automne de se rendre à une convocation des policiers chargés des investigations. Contacté jeudi soir par l’AFP, Nicolas Bay n’a pas donné suite dans l’immédiat. Une enquête visant l’eurodéputé RN avait été ouverte en mai suite à un signalement et une plainte après la diffusion d’une vidéo tournée devant le chantier d’une mosquée près d’Évreux.

Cette vidéo de 44 secondes avait été mise en ligne le 5 mai sur le compte Facebook de Nicolas Bay, selon le courrier de signalement rédigé par les élus de gauche au conseil municipal d’Évreux. «Ce sont nos paysages normands qui aujourd’hui sont défigurés, et l’islam politique qui se propage partout en France et ici même en Normandie. Il faut mettre fin à cette dérive, il faut arrêter le communautarisme, quand on sait qu’il importe à la fois de la délinquance, de la criminalité, et du terrorisme comme on l’a vu avec l’assassin de Samuel Paty à Conflans-Sainte-Honorine il y a quelques mois, qui était originaire d’Évreux, d’un quartier tout proche d’ici», déclarait notamment Nicolas Bay dans cette vidéo. Conseiller régional sortant, Nicolas Bay était alors tête de liste du RN en Normandie pour les élections régionales. La Grande Mosquée de Paris avait déposé plainte dans cette affaire.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*