Henry s’interroge sur le PSG et son coach


Le technicien parisien subit les critiques sur sa gestion du PSG après la défaite contre Manchester City mercredi soir.

« On progresse, je suis content de l’évolution. » Sans surprise, Mauricio Pochettino a versé dans l’optimisme béat et la bienveillance mercredi soir après le revers du Paris SG contre Manchester City (2-1), défaite synonyme de qualification pour les 8es de finale de la C1 mais aussi de deuxième place. Pas un cadeau au regard des clients attendus au tour suivant (Bayern Munich, Liverpool, Real Madrid …). Pourtant, Paris s’est fait rosser en Angleterre, parfois asphyxié par la machine bien huilée de Pep Guardiola, même privée de sacrés clients (De Bruyne, Foden, Grealish) et toujours sans vrai attaquant de métier. Comme à son habitude – même s’il n’en pense pas moins en coulisse- le coach parisien a fait corps avec son équipe, refusant de critiquer certains comportements ou manques entrevus sur la pelouse de l’Etihad Stadium. Combien de temps pourra-t-il encore tenir cette posture ?

J’en ai un petit marre qu’il protège ses joueurs, ils devraient leur rentrer dedans

Emmanuel Petit, consultant sur RMC au sujet de Mauricio Pochettino

À défaut de s’exprimer vraiment et de livrer le fond de sa pensée, comme ce fut le cas notamment de la part de Thomas Tuchel sous la tunique du Paris SG -ce qui a notamment valu le licenciement du technicien allemand sur lequel les dirigeants parisiens n’avaient plus d’emprise- Mauricio Pochettino enfile les lieux communs comme des perles et donne l’impression profonde de n’avoir aucune emprise sur son équipe, parfois même de se renier. « J’en ai un petit marre qu’il protège ses joueurs, ils devraient leur rentrer dedans, avance Emmanuel Petit sur RMC et aux commentaires de la rencontre mercredi soir. Il y en a certains qui ont perdu de vue qu’au foot on gagne en équipe. On a déjà assisté à cela à plusieurs reprises, mais là c’était criant. J’ai vu des comportements scandaleux. »

Messi, Neymar, Mbappé CARL RECINE / REUTERS

Des attaques à peine voilées envers le trio offensif Messi-Neymar-Mbappé, qui a souvent donné l’impression mercredi de se regarder au moment de devoir faire les efforts défensifs, pour au final ne jamais les produire pour le premier cité et bien trop peu pour les deux autres. Impensable dans un match d’une telle intensité et encore un peu plus inimaginable au regard des ambitions XXL du PSG en Ligue des champions cette saison.

« Si vous voulez gagner la Ligue des champions, vous ne pouvez pas défendre avec sept joueurs, admet Thierry Henry, consultant sur CBS Sports la semaine pour la C1 et chez nos confrères de Prime Vide1 le week-end avec la Ligue 1. C’est impossible, je me fiche de qui vous êtes. Les arrières latéraux sont exposés, c’est donc pratiquement un trois contre un, trois contre deux sur le terrain. L’équipe qui remporte des titres – et encore plus la Ligue des champions – a ses trois attaquants face au ballon. De cette façon, les arrières latéraux se sentiront plus à l’aise avec ce qui se passe derrière eux. »

Mercredi soir, Navas, Kimpembe, Marquinhos ou encore Hakimi, auteurs de sauvetages décisifs lors du premier acte, n’ont fait que retarder l’échéance. Et même l’ouverture du score de Kylian Mbappé dès le retour des vestiaires n’a rien changé. Manchester City est resté fidèle à son plan de jeu, trouvant la faille par Sterling et Jesus, face à des Parisiens caricaturaux, coupés en deux et orphelins de Marco Verratti, qui peut dormir tranquille tant la concurrence dans l’entrejeu n’existe pas à Paris avec des éléments surcotés.

Pochettino n’est parfois pas autorisé à être Pochettino avec cette équipe. Comment vous enlevez-vous Messi, Mbappé ou Neymar du terrain?

Thierry Henry, consultant sur CBS Sports

Sur son banc de touche, Mauricio Pochettino a souvent donné l’impression de subir, à côté d’un Pep Guardiola hargneux et volubile. Pour Thierry Henry, le mal est bien plus profond. « Pochettino n’est parfois pas autorisé à être Pochettino avec cette équipe. Comment vous enlevez-vous Messi, Mbappé ou Neymar du terrain? Il a donc mis Angel Di Maria au milieu de terrain, mais il a été exposé et n’a pas aidé. » Sur le plateau de nos voisins anglais, Jamie Carragher, ancien défenseur des Reds de Liverpool, est même allé plus loin. « Pochettino doit quitter ce club, tacle-t-il en référence aux récentes rumeurs envoyant l’ancien technicien de Tottenham du côté d’Old Trafford. S’il a la chance d’aller à Manchester United… Je serais parti demain. Je le ferais honnêtement et c’est à cause de ces trois stars. »



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*