20% des anciens usagers des transports en commun manquent encore


Un rattrapage s’opère toutefois à chaque trimestre depuis le début de l’année.

Article rédigé par


Publié

Temps de lecture : 1 min.

Les transports en commun, toujours convalescents après bientôt deux ans de pandémie, sont encore loin d’avoir retrouvé leurs niveaux de fréquentation d’avant crise, a assuré jeudi 25 novembre l’Union des Transports Publics et ferroviaires (UTP). Un rattrapage s’opère toutefois à chaque trimestre depuis le début de l’année 2021. Au troisième trimestre, la fréquentation sur le réseau RATP a atteint 77% de son niveau d’avant pandémie (2019), la fréquentation sur le réseau Transilien 71%, tandis que le transport public urbain de province et les TER ont retrouvé 78% et 80% de leur fréquentation de 2019, selon des chiffres communiqués par l’UTP.

« Avec la crise sanitaire, les transports publics ont vu leur fréquentation baisser, notamment par la crainte de certains d’être contaminé par la Covid-19 », a estimé Thierry Mallet, vice-président de l’Union des Transports Publics et ferroviaires et PDG du groupe privé Transdev, reconnaissant que le nombre de voyageurs « a sans doute aussi baissé du fait du télétravail ».

La crise sanitaire a également provoqué des pertes de recettes commerciales importantes pour les transports publics (abonnements et ventes de tickets). En France, l’UTP évalue les pertes totales depuis début 2020 à 2,8 milliards d’euros. Rien que cette année, les pertes de recettes commerciales s’élèveraient à 380 millions d’euros pour l’Ile-de-France et 300 millions d’euros pour la province.





Notre partenaire : 24h Actu

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*