un homme de 26 ans refuse d’être contrôlé et lâche ses deux chiens enragés sur les policiers


Le suspect a été placé en garde à vue pour outrage et rébellion en récidive, violences volontaires sur personne dépositaire de l’autorité publique avec arme – ses chiens en l’occurrence – et usage de stupéfiants.

Les faits se sont produits lundi 22 novembre, peu après 19 heures, dans le quartier du Petit Caporal, à Saint-Nazaire. Une patrouille de sécurisation de la BAC s’est heurtée à l’hostilité de deux individus lors d’un banal contrôle de police dans un hall d’immeuble.

Un joint à la bouche, l’un des deux hommes aurait d’abord déclaré : «personne ne me contrôle ici», selon Ouest France, qui a rapporté l’affaire. S’en serait suivie une altercation entre les policiers et les deux individus durant laquelle l’un d’eux aurait pris la fuite en assenant un coup de coude à un fonctionnaire.

Lancés à sa poursuite, les policiers se sont retrouvés nez à nez avec deux chiens enragés de race American Staffordshire terrier, sans muselières. Le fuyard, qui n’est autre que le maître des deux animaux, les aurait sommés d’attaquer les policiers et de les «tuer», toujours selon Ouest France. Un policier a été mordu mais a rapidement été délivré de l’étreinte de l’animal grâce à l’aide de son collègue.

Deux patrouilles de police appelées en renfort ont finalement permis de sécuriser la zone et d’interpeller le principal mis en cause, un homme de 26 ans. Ce dernier a été placé en garde à vue pour outrage et rébellion en récidive, violences volontaires sur personne dépositaire de l’autorité publique avec arme – ses chiens en l’occurrence – et usage de stupéfiants. Contacté ce mercredi matin, le parquet de Saint-Nazaire a confirmé au Figaro qu’une enquête était en cours.

À VOIR AUSSI – L’insécurité est-elle en hausse en France?



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*