un «Dalton» placé en garde à vue suite à des tirs de mortiers sur des policiers


Un «Dalton» a été interpellé mercredi 24 novembre pour des «tirs de mortiers» contre la police, en marge d’une manifestation contre un direct de la télévision CNews avec Jordan Bardella, le président du RN, dans un quartier de Lyon, a appris l’AFP de source policière.

L’homme, soupçonné de «violence avec arme sur personne dépositaire de l’autorité publique», a été placé en garde à vue, selon une source policière interrogée par l’AFP après une information donnée par un représentant de la préfecture.

Le collectif des Dalton, un groupe de rappeurs lyonnais connu pour provoquer la police en portant le costume rayé jaune et noir des bandits bagnards de la bande dessinée, avait annoncé mardi une action sur son compte Instagram. Au même moment, des groupes antifascistes de Lyon appelaient sur les réseaux sociaux à la mobilisation contre la venue de Jordan Bardella.

«Nos concitoyens sont abandonnés et livrés à la violence»

Mercredi, une centaine de manifestants s’est réunie sur le lieu prévu du tournage de la deuxième édition de l’émission «Face à la Rue» de CNews, sous la surveillance étroite de policiers et de CRS, mobilisés pour maintenir l’ordre, a constaté l’AFP. L’émission, où Jean-Marc Morandini visite avec des personnalités ce que la chaîne CNews considère comme des «zones de non-droit», s’est déroulée sans incident dans le quartier de la Guillotière.

Ce quartier, où s’est déployé un marché sauvage avec différents trafics de rue suscitant un fort sentiment d’insécurité chez les riverains, est au centre de l’attention des autorités depuis plusieurs mois. Ce «petit marché de la misère», selon les mots d’un habitant interrogé par CNews, se trouve à proximité du centre de Lyon et des commerces de luxe installés dans l’ancien bâtiment historique de l’Hôtel-Dieu.

Le président du RN avait annoncé sur son compte Twitter son déplacement dans le quartier où, selon lui «nos concitoyens sont abandonnés et livrés à la violence». «Les racistes ne sont pas bienvenus dans notre quartier», avait répliqué le «Groupe Antifa de Lyon» sur son compte Twitter.

Le mois dernier, la première édition de «Face à la rue» s’est déroulée à Drancy, en banlieue parisienne, avec Eric Zemmour, le polémiste d’extrême droite.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*