Benzema reste sélectionnable, confirme Le Graët


Comme il l’avait annoncé avant le verdict dans l’affaire de la sextape, le président de la FFF a confirmé que l’attaquant des Bleus restait sélectionnable.

L’avenir de Karim Benzema en équipe de France ne s’est pas assombri avec sa condamnation à un an de prison avec sursis et 75.000 euros d’amende dans l’affaire de la sextape. Comme il l’avait annoncé début novembre avant le verdict, Noël Le Graët a confirmé que la décision du tribunal correctionnel de Versailles ne remettait pas en cause l’avenir de «KB9» en sélection.

«Je ne sais pas ce que décideront Karim et ses avocats, à savoir s’ils font appel, mais en ce qui concerne la Fédération, il n’y a aucun changement, déclare le président de la FFF, joint ce mercredi par L’Equipe . Il reste sélectionnable, tout en regrettant ce fâcheux dossier. Il n’a pas joué pendant plusieurs années en équipe de France. Cette sanction ne change rien pour moi. Il est sélectionnable.»

«Il a le droit de travailler»

Comme l’ont annoncé ses avocats Me Antoine Vey et Me Sylvain Cormier, «sidérés» par le jugement, l’attaquant aux 94 sélections en Bleus (36 buts) a bien l’intention de faire appel de ce verdict. Mais cet appel ne changerait rien pour le président breton. «Même s’il ne fait pas appel, pour moi, cela ne change rien, assure Le Graët. Il a le droit de travailler. On peut faire une faute, être condamné avec sursis et reprendre le travail. (…) Il n’est pas question que la Fédération prenne une décision qui serait plus forte que la justice. Dans la mesure où Didier veut le sélectionner, la Fédération n’aura aucune opposition.»



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*