une enquête ouverte après des tags insultants et menaçants visant des policiers de la BAC


Des policiers de la BAC sont visés nommément par des tags découverts dans un immeuble à Vigneux-sur-Seine en Essonne.

Article rédigé par


Publié

Temps de lecture : 1 min.

Une enquête a été ouverte pour outrages et menaces de mort sur personnes dépositaires de l’autorité publique, après la découverte de tags visant nommément des policiers de la BAC dans un immeuble à Vigneux-sur-Seine en Essonne, a appris franceinfo de source judiciaire confirmant une information de BFMTV.

Ces tags, dont franceinfo a pu voir des photos, représentent des listes de noms de policiers et plusieurs phrases menaçantes, comme « les Bleus ne nous forcez pas à vous niquer », « nique les baqueux de Juvisy ». Un policier est spécifiquement interpellé sur les mensurations de sa compagne, son nom est écrit suivi de « ta femme est plus grande que toi, la honte ».

Sur Twitter, le syndicat Unité SGP Police FO dénonce une « insupportable haine qui se répand » et une « bêtise qui se lit », et appelle à des condamnations. Alliance déplore ce qu’il désigne comme le « quotidien » des policiers des BAC.





Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*