La justice italienne annule un mandat d’arrêt contre un financier du Vatican


La Cour suprême italienne a annulé un mandat d’arrêt contre un des principaux suspects d’une affaire de fraude historique au Vatican, ont annoncé mercredi 13 octobre des agences de presse italiennes citant ses avocats.

Le financier italien Gianluigi Torzi avait été arrêté il y a quelques mois à Londres en vertu d’un mandat émis par des procureurs romains, après des enquêtes italienne et vaticane sur une transaction immobilière opaque à Londres. La Cour suprême a annulé une décision d’une juridiction inférieure qui confirmait le mandat, selon un communiqué des avocats du financier cité par les agences italiennes. Selon les avocats, la décision de mercredi est une étape vers l’innocence de Gianluigi Torzi.

Les autorités vaticanes estiment que Gianluigi Torzi a fait un profit illégal de 15 millions d’euros en tant qu’intermédiaire lors de l’achat ruineux par le Vatican d’un immeuble situé dans le quartier huppé de Chelsea, à Londres. La transaction est actuellement au cœur d’un procès historique pour fraude au Vatican. Au centre de ce procès hors normes devant le tribunal du plus petit État du monde se trouve Angelo Becciu, démis de ses fonctions et privé de ses privilèges de cardinal en septembre 2020 par le pape François, dont il était un des plus proches collaborateurs. Angelo Becciu nie toute malversation.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*