La France prête à aider le Tadjikistan face à la crise afghane


La France est prête à aider le Tadjikistan face à l’instabilité provoquée par la crise afghane, a déclaré mercredi 13 octobre Emmanuel Macron en recevant son homologue Emmomali Rakhmon.

«Nous ferons le point avec le président sur l’aide que la France peut apporter au Tadjikistan pour stabiliser la situation et la contribution utile que nous pouvons apporter à toute la région» a déclaré le président français aux côtés de Rakhmon dans la cour de l’Élysée.

«Aucune compromission avec les groupes terroristes»

Le Tadjikistan partage une frontière commune avec l’Afghanistan, tombé aux mains des talibans à la mi-août qui y ont instauré leur régime islamiste. Le nouveau gouvernement de Kaboul a agité la menace de libérer une vague migratoire en riposte à d’éventuelles sanctions. Le Tadjikistan a averti début septembre ne pas être en mesure d’accueillir beaucoup d’Afghans fuyant les talibans. Rakhmon a déclaré de son côté que les deux chefs d’État discuteraient «des sujets régionaux, particulièrement des problèmes de l’Afghanistan voisin».

S’adressant à Rakhmon, Emmanuel Macron a «salué le rôle qui est le vôtre, l’engagement qui est le vôtre et l’exigence qui est la vôtre pour que les changements dans la région soient facteurs de stabilité au maximum et qu’il n’y ait aucune compromission avec les groupes terroristes, ni avec les valeurs que nous défendons en particulier la dignité des femmes».

Confrontés à la paralysie de l’économie et l’imminence d’une grave crise humanitaire, les talibans cherchent à obtenir un soutien international, bien que leur régime ne soit encore reconnu par aucun pays. Des discussions directes ont été entamées au Qatar entre des émissaires talibans et des représentants de l’Union européenne et des États-Unis.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*