des manifestants tentent de renverser une statue de Christophe Colomb


Un millier de personnes ont défilé mardi 12 octobre dans la capitale du Guatémala et ont tenté de jeter à terre une statue de Christophe Colomb, en signe de rejet des célébrations du 12 octobre, a constaté un photographe de l’AFP. Les manifestants se sont élancés sur l’avenue Reforma, dans un riche quartier de la périphérie sud de la capitale, une banderole affichant «12 octobre, jour de dignité et de résistance indigène, noire et populaire» ouvrant la marche.

Au cours de la marche de trois kilomètres jusqu’à l’ancien palais gouvernemental, dans le centre historique de la ville de Guatemala, les manifestants ont tenté de renverser une statue en bronze de Christophe Colomb, et ont endommagé une statue similaire de l’ancien président Jose Maria Reyna (1891-1898), érigées sur l’avenue très fréquentée. «Nous marchons pour dire que nous n’avons rien à célébrer ce 12 octobre par rapport à la conquête, mais plutôt des droits à revendiquer», a écrit anonymement l’un des manifestants sur les réseaux sociaux. «Ce jour si tristement commémoré est celui de l’invasion, il parle de dépossession, de vol et des multiples violations», a-t-il ajouté.

Le «Jour de la dignité et de la résistance»

Selon les images vidéo diffusées sur les réseaux sociaux, les participants ont placé une corde pour tirer vers le bas la statue équestre de l’ancien président Reyna et ont réussi à la plier et à la décapiter. Mais ils n’ont pas pu faire de même avec la statue de Christophe Colomb sur une sphère représentant le monde. Des statues du navigateur génois ont été renversées ou vandalisées ces dernières années dans différents pays d’Amérique, souvent par des groupes l’accusant d’être responsable de la colonisation et de la conquête du continent par les Européens.

Le Guatemala est le pays qui compte la plus grande population indigène d’Amérique centrale, soit 42% des 17 millions d’habitants. Les peuples indigènes rejettent le nom de «Jour de l’Hispanité», qui commémore l’arrivée de Colomb en Amérique le 12 octobre 1492, et défendent le «Jour de la dignité et de la résistance».



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*