Quinze migrants morts noyés au large de la Libye


Deux naufrages au large de la Libye ont fait quinze morts, a indiqué le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), un nouveau drame de l’immigration clandestine en Méditerranée. «Mort tragique. Les corps de 15 personnes ont été récupérés alors que deux bateaux sont arrivés à la base navale de Tripoli ce soir», a indiqué le HCR sur son compte Twitter dans la nuit de lundi à mardi. «177 survivants ont reçu de l’aide, certains ayant besoin d’une assistance médicale urgente de la part du HCR et de ses partenaires», selon la même source. «Les passagers étaient partis la veille de Zwara et d’Alkhoms», deux villes situées sur la côte ouest de la Libye.

Le HCR a diffusé des images des survivants, blottis sous des couvertures après leur sauvetage, l’air épuisés. La Libye est un important point de passage pour des dizaines de milliers de migrants, majoritairement issus de pays d’Afrique saharienne, cherchant chaque année à gagner l’Europe par les côtes italiennes, distantes de quelque 300 km. Le nombre de migrants décédés en mer en tentant de rejoindre l’Europe a plus que doublé cette année par rapport à la même période en 2020, selon des chiffres de l’Organisation internationale des migrations (OIM) publiés en juillet. En septembre, l’OIM a dénombré 1.369 migrants morts noyés en Méditerranée depuis de début d’année.

Ce nouveau drame de l’immigration clandestine intervient une dizaine de jours après un raid mené par les autorités en banlieue de Tripoli, ayant ciblé principalement des migrants en situation irrégulière. Au moins 5.000 migrants et réfugiés ont été arrêtés.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*