Le Congrès américain repousse la menace d’un défaut de paiement des États-Unis


Le Congrès américain a accepté mardi 12 octobre de relever temporairement le plafond de la dette des États-Unis jusqu’à la fin de l’année, offrant un répit à la première économie mondiale avant une nouvelle bataille politique qui s’annonce féroce pour éviter un défaut de paiement.

Grâce au seul soutien des élus démocrates (219 voix contre 206), la Chambre des représentants a adopté une mesure qui prévoit de relever la limite d’endettement des États-Unis de 480 milliards de dollars. Ceci permettra au pays d’honorer ses paiements jusqu’en décembre, voire au tout début de 2022, éloignant la perspective d’un défaut de paiement aux conséquences catastrophiques.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*